Mettre en place des pratiques éco-responsables dans le domaine du sport est une nécessité face aux enjeux environnementaux actuels.

stade de sport

Une série d’interdictions de produits en plastique à usage unique est entrée en vigueur le 1er janvier 2020. Une occasion pour lancer une démarche de sport éco-responsable. Selon la loi, ces interdictions concernent la mise à disposition des « gobelets, verres et assiettes jetables de cuisine pour la table, pailles, couverts, piques à steak, couvercles à verre jetables, plateaux-repas, pots à glace, saladiers, boîtes et bâtonnets mélangeurs pour boissons en matière plastique, sauf ceux compostables en compostage domestique et constitués, pour tout ou partie, de matières biosourcées ».

Ces interdictions avaient été décidées par la loi sur la transition énergétique, puis modifiées par la loi Égalim d’octobre 2018. Un décret, publié le 27 décembre 2019 au Journal officiel, définit les conditions d’application de cette disposition en donnant une définition de chacun des produits visés par cette interdiction. Il fait apparaître la mention « à usage unique » qui ne figure pas dans la disposition législative qu’il applique.

Précision importante, il indique que les emballages ne sont pas concernés par cette interdiction jusqu’au 3 juillet 2021. Le texte prévoit également un délai de six mois pour écouler les stocks des produits frappés d’interdiction, sous réserve qu’ils aient été fabriqués ou importés avant le 1er janvier 2020.

Autrement dit, c’est l’occasion pour les associations sportives de se mettre en conformité et de lancer une démarche éco-responsable vis-à-vis du plastique.

Des exemples :

  • Recycler systématiquement les déchets de l’association ;

  • Réaliser des estimations précises des besoin en alimentation lors d’un événement associatif pour éviter le gaspillage ;

  • Mettre en place des gobelets réutilisables pour l’ensemble des évènements ;

  • Mettre en place la règle de je m’entraîne, je prends ma gourde.

Ensemble partageons les valeurs du sport éco-responsable.